LE DIRECTEUR D’UNE CLINIQUE ALLEMANDE PUBLIE UNE VIDÉO AVANT DE SE SUICIDER ? NOUS AURONS ÉTÉ PRÉVENUS

Dr Thomas Jendges, chef de clinique à à Cheminitz, Allemagne.

(Photo by SEBASTIAN WILLNOW / dpa-Zentralbild / dpa Picture-Alliance via AFP)

CORRECTION

Cette vidéo est celle d’un autre médecin allemand, le Dr. Guido Hofmann, et non du Dr. Thomas Jendges. La correction a été apportée à la source de la vidéo de tangentopolis. Ceci est regrettable mais n’enlève rien au message : il s’agit d’une dictature politico-sanitaire et non d’une pandémie…

Par N. Morgan (journaliste d’investigation)

Dans cette vidéo choquante, le Dr Thomas Jendges donne-t-il un dernier avertissement avant de se suicider ? Il était responsable d’une clinique à Cheminitz, en Allemagne, et s’est suicidé en déclarant qu’il ne pouvait plus vivre en mentant aux citoyens et aux patients en qualifiant les «vaccins» d’inoffensifs alors qu’il s’agit d’un génocide. Chemnitz pleure la perte du Dr Thomas Jendges (55 ans).

Quelle que soit la vérité sur sa mort, son message vidéo courageux, véridique, honnête et honorable DEMEURE !!!

Le chef de l’hôpital de Chemnitz «est tombé» mardi matin du bâtiment de l’hôpital de la rue Flemming. Il est décédé sur le coup des suites de ses graves blessures (on ferait passer cela pour un suicide ?).

VIDÉO : https://www.bitchute.com/video/2XRAzbIQnTe3/

Traduction et transcription de la courte vidéo :

« À propos de ce qui se passe actuellement en Allemagne… Je peux honnêtement le résumer en tant que médecin, en tant que vaccinateur, en tant qu’individu qui a traité des gens souffrant d’infections des oreilles, du nez et de la gorge toute sa vie. Je ne peux que répéter que ce qui se passe ici n’a rien, absolument rien à voir avec un virus.

C’est, à l’échelle mondiale, l’instauration d’une dictature — il faut malheureusement le dire. Au cours du dernier mois, j’ai passé 1500 heures à examiner la situation parce que je savais que cela n’avait rien à voir avec quoi que ce soit de médical. Je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait — il y a des objectifs tellement interconnectés… et la semaine dernière, à Spevar, on m’a demandé de parler devant 1000 personnes, bien que je n’aie jamais parlé devant des gens auparavant ; je n’ai jamais osé, je n’ai jamais eu le courage de le faire. Mais c’est arrivé au point où ce qui se passe est tellement incompréhensible… et ils dansent tous sur le même air les uns que les autres… et on n’arrive toujours pas à croire que nous somme en dictature… il n’y a pas d’autre façon de le dire… Bien sûr, c’est déguisé ; bien sûr, cela se produit progressivement.. mais il faut que les gens… à cause de mesures complètement disproportionnées… littéralement aillent dans la rue pour exiger le rétablissement de leurs droits fondamentaux. Nos ancêtres ont inscrit ces droits dans nos lois fondamentales — mais ils ne le respectent pas… Beaucoup de gens ne le remarqueront pas et demanderont «Pourquoi faire tant d’histoires ?» Eh bien, je ne peux que dire que ce sont le courage, la colère et un grand cœur qui nous unissent… et ce qui se passe n’a absolument rien à voir avec un virus. »

Traduit de l’anglais par BibiCabaya (22 novembre 2021).

Source : Before It’s News https://beforeitsnews.com/alternative/2021/11/german-clinic-director-releases-video-before-suicide-we-have-been-warned-video-3762065.html , publié le 20 novembre 2021.

LIEN :

https://stessnews.online/2021/11/17/allemagne-dr-thomas-jendges-chef-de-clinique-se-suicide-le-vaccin-covid-19-est-un-genocide/

*

*

*

*