DISTANCIATION JURIDIQUE – II

Recensement 2020

LE RECENSEMENT

L’Insee organise chaque année le recensement d’une partie de la population.

Sur ce lien, on peut lire ceci :

« Le questionnaire de l’Insee porte notamment sur l’âge, le niveau d’étude ou encore sur le logement. La législation impose d’y répondre. Les renseignements fournis par les personnes recensées sont protégés par des règles de confidentialité. Le résultat du recensement est important pour les mairies, car il permet de déterminer les besoins de la population et d’améliorer le service public ainsi que le cadre de vie et la qualité de vie des administrés. » ~ France Région 3 (mon emphase)

INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques, Immeuble White 88, Avenue Verdier, Montrouge 92120 est une société privée dont l’exploitant est Laurent PECCAVE. Cet organisme à une flopée de filiales.

Commentaire du texte

  • Le recensement concerne le comptage ; c’est le sens du mot. Les informations personnelles n’ont rien à y voir.

  • La «législation» est un ramassis de règles statutaires des sociétés privées qui se font passer pour un État légitime, ce qu’elles ne sont pas. Cette législation ne s’appliquent pas aux Hommes et aux Femmes, mais aux «personnes juridiques» créées par «l’État».

  • Les données recueillies lors du recensement ne sont nullement protégées puisqu’elles sont transmises aux «acteurs de la vie économique», c’est-à-dire aux entreprises privées, généralement les grands groupes… l’épicier du coin n’a aucune chance de mettre la main dessus !

  • Les mairies (sociétés privées) comptent sur ce recensement car leurs dotations publiques en dépendent en partie. Pourtant, ces dotations sont souvent utilisées pour mettre en œuvre le plan satanique des «villes intelligentes» de l’Agenda 21/30/50… et ne servent pas les intérêts des «administrés» [1]. Ces dotations servent aussi les intérêts personnels directs des exploitants de ces sociétés (mairies) car nous savons la corruption qui y règne, comme partout ailleurs dans la Matrice : le système est basé sur la corruption car la corruption rapporte ! La corruption n’est pas le malheureux fruit du hasard, c’est un mode de fonctionnement!!!

  • Nous n’avons aucune obligation à nous faire recenser ni à donner, à cette occasion comme à d’autres, des informations privées et personnelles qui ne concernent que nous, notre famille et nos amis. Notre expérience de vie n’est pas destinée à devenir une vache à traire pour les sociétés privées, même si on constate tous les jours que ces dernières font tout leur possible pour s’accaparer cette expérience afin de la monétiser : c’est le phénomène du Big Data et c’est la raison pour laquelle la surveillance s’accroît partout dans le monde car c’est par la surveillance continue et totale que nos données personnelles pourront être acquises en totalité et en temps réel par ces sociétés prédatrices… tout en nous contrôlant et en bafouant nos droits. Il faut donc s’y opposer et le faire MAINTENANT.

Voici une notification à l’attention du recenseur que vous pouvez afficher sur votre porte lors du prochain recensement dans votre ville.

Avis aux agents du recensement

Personne que nous ne peut préserver nos droits dans la mesure où, précisément, tout l’enjeu de notre temps consiste, pour les sociétés commerciales, y compris celles se faisant passer pour des gouvernements, à tenter de nous ôter nos droits et de nous soumettre en faisant de nous des zombies, des non humains serviles, taillables et corvéables à merci…

Sortir de la Matrice est un processus individuel : personne ne peut sortir de la Matrice à notre place. Nous devons donc veiller à limiter son emprise sur nos vies et cela commence par un refus de consentir à ses travers. Il suffit d’une masse critique de 3,5% d’entre nous pour entraîner tous les autres. C’est le phénomène du 100è singe : nous sommes des êtres vibratoires.

Vous avez des droits naturels, divins et imprescriptibles, et il vous appartient de les préserver. Le combat est inégal, certes, mais il l’était aussi pour David face à Goliath. L’histoire nous dit que c’est David qui a remporté cette âpre lutte par son habileté et sa stratégie. Je suis persuadée que le jour où vous serez convaincus que vous avez des droits inaliénables (pour la plupart des gens, ce ne sont que des mots, il suffit d’observer comment ils se comportent), vous ferez ce que vous devez pour les préserver.

RAPPEL :


NOTE :

1 Le terme administrés est une qualification juridique qui ne concerne que les «personnalités juridiques», les entités de papier. Nous, les Hommes et les Femmes de la Création, ne sommes ni des «administrés», ni des «contribuables», ni des «citoyens», ni des «consommateurs», ni des «usagers», ni des «électeurs»…, nous sommes les Enfants du Dieu Vivant.

*

*

*

*

*

*

*