LA MÉDITATION RAJEUNIT ET RECONSTRUIT LE CERVEAU

Publié le Mis à jour le

UNE NOUVELLE ÉTUDE DÉMONTRE QUE LA MÉDITATION CRÉE UN RÉSEAU DISTINCT DE GÈNES (ANTI-ÂGE) ET AMÉLIORE LA SANTÉ CELLULAIRE

une-nouvelle-etude

Par Kalee Brown

La science est en train de rattrapé la connaissance décrite dans les Védas, les Yogas Sutras de Patanjali et autres textes anciens. Pendant environ 5000 ans, les peuples ont pratiqué la méditation et apporté la preuve de l’impact positif qu’elle a sur le corps et l’esprit.


La science a aujourd’hui accepté que la méditation a des effets puissants sur la santé humaine, dans la mesure où davantage de recherches exposent ces effets époustouflants. On a même parlé de certains méditants expérimentés comme des «super humains» à cause de la manière dont leur pratique les a influencés (voir notre article ici). Une étude récemment publiée dans le Transnational Psychiatry a démontré à quel point la méditation est bénéfique pour la santé humaine, étant donné qu’elle a montré que la signature moléculaire des méditants était sensiblement différente que celle de ceux qui ne méditent pas régulièrement.

Comment la méditation peut améliorer votre santé cellulaire

Un groupe de chercheurs américains a mené une étude sur des participants pendant une retraite de cinq jours offerte régulièrement par le tristement célèbre Centre Chopra du Bien-être de Deepak Chopra (Carlsbad, Californie, USA) au club de vacances OMNI La Costa Resort and Spa. Les chercheurs ont invité les femmes entre 30 et 60 ans sans expérience de méditation à participer à cette étude et les ont divisées en deux groupes : celles qui voulaient bien participer à la retraite (les ‘méditantes novices’) et celles qui resteraient tout simplement au centre (les ‘vacancières’). Les chercheurs ont comparé leurs résultats entre eux et aussi avec ceux des femmes déjà inscrites à la retraite qui étaient dans la même fourchette d’âge et méditaient régulièrement (les ‘méditantes régulières’). La santé des participantes a été examinée avant et après les cinq jours de séjour au centre et les évaluations d’entretien furent réalisées un mois et dix mois plus tard.

Les mesures de psychologie standard furent utilisées afin de déterminer les symptômes de dépression des participantes et leur niveau de stress, leur état mental et leur vitalité. Les participantes ont également subi des prises de sang les premier et cinquième jours de l’étude. Pour plus d’information sur les détails des prises de sang, du traitement, des essais biomarqueurs et de la séquence ARN des échantillons de sang, cliquez ici.

Bien que les trois groupes aient fait l’expérience d’améliorations sensibles de leur santé mentale, les méditantes novices ont montré de plus grandes améliorations s’agissant de la dépression, comparées aux vacancières, particulièrement lors de l’évaluation du dixième mois. Il est clair, à partir de ces résultats, que les effets des vacances de courte durée améliorent le bien-être. Toutefois, il est évident qu’il y a des bienfaits à long terme à apprendre la méditation aussi.

Pendant les vacances, les gènes qui sont typiquement requis pour faire face au stress, guérir des plaies et des blessures sont régulés à la baisse. Parmi ceux qui étaient régulés à la baisse après la retraite/les vacances, on retrouve MME et FOX03 qui sont tous les deux décrits comme étant des gènes liés au stress. Cette étude semble être la première documentation qu’une intervention sur la réduction du stress peut diminuer l’expression de FOX03.

Les chercheurs ont aussi identifié ce qu’il décrivent comme un «effet méditation» par lequel il a été démontré que les méditants réguliers ont un réseau distinct de gènes ayant des fonctions cellulaires qui peuvent être associées au rajeunissement. Même si les vacances profitent souvent à l’expression de réseau de gènes s’agissant du bien-être, «l’effet vacances» ne peut être maintenu toute la vie parce que l’on ne peut être en vacances constamment. Par contre, «l’effet méditation» peut effectivement être maintenu si on pratique la méditation régulièrement, donc on peut continuellement en glaner les récompenses.

L’étude complète se trouve ici.

D’autres études démontrent que la méditation peut améliorer votre corps et votre esprit

Une étude menée par l’Université Harvard a déterminé que la méditation reconstruit la matière grise du cerveau en seulement huit semaines. Cette découverte extraordinaire a été faite en prenant des images de résonance magnétique (IRM) du cerveau de 16 participants deux semaines avant l’étude et après sa réalisation.

Une autre étude de Harvard a trouvé que la méditation peut même mitiger les symptômes du Syndrome du Colon Irritable (IBS) et améliorer la santé des intestins. L’étude a démontré qu’en induisant la «réponse relaxation» qui est essentiellement le terme scientifique pour méditation, les participants ont montré des symptômes réduits d’IBS autant qu’une réduction d’anxiété et une meilleure qualité de vie en général.

Vous trouverez plus d’information sur ces deux études dans notre article ici, et lirez ici comment la méditation a drastiquement amélioré l’IBS d’un membre de l’équipe CE.

Si vous n’êtes pas familiarisé avec la méditation, gardez l’esprit ouvert et sachez que c’est vraiment une pratique pour tout le monde. Nul n’est besoin de compétence, il s’agit simplement d’apaiser l’esprit et de trouver la paix intérieure. Rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’empêcher les pensées de surgir en premier lieu, mais de les laisser passer sans jugement et sans attachement.

[En fait, je dirais que c’est une compétence, en ce sens que plus on médite et plus c’est facile d’accomplir un état de méditation. N’abandonnez pas si vous n’y arrivez pas du premier coup. Continuez la pratique et cela s’améliorera avec le temps.]

On dit qu’on a un jour demandé à Bouddha : «Qu’avez-vous obtenu de votre méditation ?» Ce à quoi il a répondu «Rien ! Toutefois, laissez-moi vous dire ce que j’ai perdu : la colère, l’anxiété, la dépression, l’insécurité, la peur de la vieillesse et de la mort.»

Vous aussi pouvez vous libérer de ces émotions et attachements. Si vous cherchez davantage de guidance, vous pouvez consulter les articles suivants.


Sources :
(variées) voir l’article original de http://truedisclosure.org/

Vu sur : StillnessInTheStorm.blogspot.fr

Par Kalee Brown, publié le 07 novembre 2016

Traduit de l’anglais par BibiCabaya (12 novembre 2016)

Liens :

Méditation Transcendantale : Facebook, site officiel, recherches scientifiques sur la MT (en français).

Méditation Primordiale : Chopra Centre Meditation.

.

Publicités